Lettre à celles et ceux qui finissent les leurs par “belle journée”

Quand, pensant embellir ce monde, tu finis ton mail par “belle journée” en guise de conclusion sympathique, saches que tu m’agaces.

Le décalage entre le côté poétique, gentiment naïf, de ce “belle journée” et le mail qui réclames les clés du local à poubelles ou qui t'informes que tu vas devoir travailler jusqu'à pas d'heure pour un projet qui n'a pas de sens et qui ne contribue certainement pas à embellir ce monde est pour le moins agaçant.

À ces mails mal signés, mal conclus, mal finis, j’ai envie de répondre en hommage à un humoriste du siècle dernier, “Belle journée, mon cul”.